02/10/2018 - Rencontre avec le ministre Vandeput : entretien à sens unique

Les trois organisations syndicales représentatives ont entre-temps été reçues par le ministre Vandeput au sujet du crédit de maladie pour le personnel fédéral. Ce fut hélas un entretien à sens unique.

Le ministre a été très clair, (citation) :

"L'objectif de ce gouvernement est d'abolir le capital de jours de maladie à partir du 1 janvier 2019. Cet objectif est maintenu ! Les autres mesures qui y sont liées, doivent également être claires pour le 1 janvier 2019".

Pour le personnel, cela signifie très concrètement :

  • aucune disposition pour les malades de longue durée
  • aucune disposition pour les malades chroniques
  • aucune disposition pour les maladies graves
  • le flou artistique quant à la réintégration
  • aucune disposition pour la perte de traitement
  • absence de stratégie quant aux éventuels abus
  • absence de politique de santé préventive
  • absence de volonté de concertation ou de discussion
  • absence d'approche globale de la problématique des maladies.

Le résultat de cette mesure, c'est que les gens qui sont déjà profondément dans la misère, sont en plus plongés dans la pauvreté extrême !

Malgré la main tendue des syndicats, ce ministre continue à nous mettre devant des faits accomplis.