01/10/2018 - 10.000 manifestants – La maladie n’est pas un choix !

Le front commun syndical a mobilisé 10.000 fonctionnaires fédéraux le 28 septembre, des militaires et des membres des services d’incendie et de la police, pour contester le nouveau règlement en matière de maladie. Un signal clair adressé aux ministres Vandeput et Jambon.

Il n’y a aucun respect pour les personnes qui donnent le meilleur d’eux-mêmes dans les services publics, les cours et tribunaux, à la police, chez les pompiers et la défense. 

Par ses attaques répétées et les promesses non tenues, les mesures permanentes d’économies, les projets de donner la priorité au recrutement contractuel, l’instauration du travail intérimaire…le gouvernement actuel continue de vider le statut des fonctionnaires de sa substance. Et maintenant la suppression du capital maladie est pour nous plus que la goutte qui fait déborder la coupe.  Cette mesure touche en premier lieu les personnes atteintes d’une maladie de longue durée.  Personne ne souhaite une maladie cardiaque, personne ne souhaite être atteint d’un cancer, personne ne souhaite une dépression… Car la maladie n’est pas un choix !

Les fonctionnaires fédéraux sont inquiets pour leur job. Va-t-on les mettre sous pression politique ? Vont-ils être pressés comme des citrons pour être licenciés avant qu’ils ne deviennent trop chers ?
Le Cabinet Vandeput ne réagit pas lorsque les syndicats demandent des informations et des explications. Nous craignons qu’il ne restera bientôt plus rien de la fonction publique fédérale et nous ne percevons aucun signe d’apaisement.

Les fonctionnaires ont droit à des conditions de travail convenables fixées clairement dans le statut. Le service public ne doit pas être envisagé comme un poste de frais pour la société, mais comme un instrument indispensable dans une société démocratique au service de tous les citoyens.

Les pompiers, agents de police et militaires, qui mettent tous les jours leur vie en jeu, se font aussi beaucoup de soucis pour leur avenir. 

Le front commun syndical exige que les ministres Vandeput et Jambon se montrent respectueux.
Attendons ce qu’apporteront les rencontres avec les ministres au cours des prochaines semaines.

10.000 fois merci !